Maxime Bernier demande au premier ministre Trudeau de conclure un nouvel accord sur le bois d’œuvre

Publiée le 22 juin 2016

22 juin 2016
Pour diffusion immédiate

 Ottawa, ON — Maxime Bernier, candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, a aujourd’hui demandé au premier ministre libéral, Justin Trudeau, de retrousser ses manches afin de conclure un nouvel accord avec le président Obama concernant le bois d’œuvre résineux. Il fait cette déclaration une semaine avant que le président américain prenne la parole au Parlement à Ottawa.

Sur la base de son expérience à la fois comme ancien ministre des Affaires étrangères et ancien ministre de l’Industrie, M. Bernier comprend la dynamique de telles négociations avec les États-Unis.
 
L’accord précédent est maintenant expiré et le délai de grâce accordé aux producteurs forestiers canadiens afin d’éviter de subir les tarifs américains prendra fin en octobre 2016. Cela bouleversera une industrie qui génère plus de 20 milliards $ par année en retombées économiques et emploie plus de 230 000 personnes.
 
Citations clés de Maxime Bernier :
 
« Le gouvernement Trudeau a eu des mois pour tenter d’obtenir un accord et n’a toujours rien à montrer comme résultat aux centaines de milliers de Canadiens qui travaillent dans le secteur forestier. »

« La solution est simple — Trudeau doit accorder son attention à nos producteurs de bois d’œuvre et faire de ce dossier une priorité pour son gouvernement. »