Libérer les forces productives du Canada

2016-09-20

 

 

MAXIME BERNIER ANNONCE Un plan ambitieux pour libérer les forces productives du Canada

 

20 septembre 2016

Pour diffusion immédiate

 

TORONTO Maxime Bernier, candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, a annoncé son plan pour augmenter la productivité et la prospérité Canada.

 

Contrairement à l’opinion du gouvernement libéral, le Canada n’est pas perpétuellement destiné à un taux de croissance anémique de moins de 1,5 %. Le Canada peut revenir à un taux de croissance annuel beaucoup plus élevé avec une solution simple :

 

En enlevant le gouvernement du chemin.

 

Maxime Bernier a annoncé un plan fiscal en quatre points pour réaliser cet objectif.

 

Tout d’abord, l’impôt sur les gains en capital sera aboli. Deuxièmement, la déduction pour amortissement accéléré sera permanente et étendue à tous les secteurs de l’économie, et non réservée uniquement au secteur manufacturier et celui des énergies propres. Troisièmement, le taux d’imposition des entreprises sera abaissé davantage, jusqu’à 10 %. Quatrièmement, les subventions aux entreprises seront abolies.

 

Citations clés de Maxime Bernier :

 

« Je ne crois pas que notre économie a ralenti parce que les gouvernements ne dépensent pas assez d’argent des contribuables, ou qu’ils ne nous enfoncent pas suffisamment dans la dette. »

 

« Chaque fois que le gouvernement prend un dollar supplémentaire en impôts dans la poche de quelqu’un, ou l’emprunte à quelqu’un, c’est un dollar que cette personne ne sera pas en mesure de dépenser ou d’investir. Les emprunts et les dépenses du gouvernement augmentent, les emprunts et les dépenses privés diminuent. Il n’y a aucune création nette de richesse. C’est comme prendre un seau d’eau dans la partie profonde d’une piscine et le vider dans la partie peu profonde ; ça ne donne rien. »

« Aujourd’hui, je propose un plan fiscal ambitieux pour libérer les forces productives du Canada, stimuler l’investissement privé, créer des emplois et avoir de meilleurs salaires pour les Canadiens. »

« Il est temps d’arrêter de prendre des milliards de dollars du secteur privé, juste pour les redistribuer par des subventions. Une politique économique rationnelle visera plutôt à réduire les impôts pour toutes les entreprises. Cela laissera plus de cet argent entre les mains des entrepreneurs et des investisseurs, et les laissera décider comment le dépenser et l’investir. »

Discours ici