Maxime Bernier annonce des réformes pour Radio-Canada/CBC

2016-11-23

Maxime Bernier annonce des réformes pour Radio-Canada/CBC

Radio-Canada/CBC se concentrerait sur son mandat au lieu de concurrencer injustement les diffuseurs privés en difficulté

 

23 novembre 2016

Pour diffusion immédiate

OTTAWA — Maxime Bernier, candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, a annoncé aujourd’hui son plan pour réformer la Société Radio-Canada/CBC.

 

Une fois premier ministre, M. Bernier mettra en œuvre deux réformes concrètes afin de s’assurer que Radio-Canada/CBC offre un contenu de qualité à un coût moindre pour les contribuables canadiens tout en éliminant les préjudices qu’elle cause aux médias privés en leur faisant injustement concurrence sur le marché publicitaire.

 

Premièrement, Maxime Bernier réformerait le mandat de la société d’État. Alors que le paysage médiatique comprend aujourd’hui des centaines de chaînes et un contenu gigantesque sur l’Internet, Radio-Canada/CBC continue d’occuper toutes les niches sans en avoir les moyens. Ses ressources sont également trop concentrées à Toronto et Montréal au détriment du reste du pays.

 

La deuxième réforme consisterait à retirer le diffuseur public du marché de la publicité. Selon le plan du député de Beauce, pour remplacer ses revenus publicitaire, Radio-Canada/CBC devrait se tourner vers un modèle semblable à PBS/NPR aux États-Unis, qui se finance grâce au soutien de commanditaires et aux contributions des téléspectateurs et auditeurs.

 

Citations clés de Maxime Bernier

 

« Radio-Canada/CBC devrait cesser de faire les trois quarts de ce qu’elle fait et que tout radiodiffuseur privé peut faire, et se concentrer sur ce qu’elle seule peut faire. Pour y parvenir, mon gouvernement modifiera la Loi sur la radiodiffusion afin de clarifier et de recentrer le mandat de Radio-Canada. »

 

« Tous les médias privés ont dû faire d’importantes compressions et licencier des journalistes par centaines au cours des dernières années. Malgré cela, avec l’avantage sur tout le monde que lui donne le milliard de dollars qu’elle reçoit des contribuables, Radio-Canada/CBC rivalise injustement avec des médias privés en difficulté dans un marché où la publicité est en baisse. »

 

 « Un gouvernement conservateur sous ma direction annulera les 150 millions de dollars supplémentaires annuels annoncés par le gouvernement actuel. Cela ramènera le financement public à un milliard de dollars, comme c’était le cas l’an dernier. Mon gouvernement examinera également le financement restant à la lumière de la nouvelle structure et du mandat plus ciblé dont je viens de parler et de l’état des finances publiques après plusieurs années de dépenses et de déficits irresponsables par le gouvernement Trudeau. Je ne peux donner aucun chiffre arbitraire aujourd’hui, mais je présume que la contribution des contribuables sera inférieure à un milliard de dollars. »